coronavirus – covid19

Randonner dans la nature, une activité adaptée au contexte du coronavirus – Covid19

Avec les mesures de « déconfinement » progressivement annoncées depuis le 11 mai dernier nous retrouvons peu à peu nos libertés. Tant mieux ! Néanmoins, le virus est toujours là et dans ce contexte une série de mesures s’imposent à toutes et tous. Ici vous en trouverez la liste ainsi que des exemples pour illustrer comment ces mesures s’appliquent concrètement lors d’une sortie.

Invisible

En amont de la sortie

Les préconisations générales du ministère des sports relatives au déconfinement

1- Pour les personnes ayant contracté le covid-19, une consultation médicale s’impose avant la reprise.

2- Pour les « personnes contacts » d’un cas confirmé, pas de reprise sportive avant 14 jours au minimum.

3- Pour tout le monde, suite au confinement et donc à la limitation de l’activité, une reprise progressive en durée et en intensité est vivement conseillée.

Concrètement avant une sortie avec les Chemins de Colin ?

En amont de la réservation, des questions vous seront posées de manière à garantir la sécurité de chacun-e et du groupe et pour adapter au mieux les parcours.

Pendant la sortie

Le cadre général pour la reprise de la randonnée

Les grands principes restent les mêmes à savoir le maintien des gestes barrières : distance physique, lavage régulier des mains, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables, éviter les embrassades et poignées de mains… On connait le refrain mais concrètement en randonnée comment fait-on ?

Concrètement durant une sortie avec les Chemins de Colin ?

1- Distance sociale. Minimum 1 mètre entre les participants (sauf si personnes vivant dans un même foyer) et port du masque obligatoire si impossible de garantir le mètre de distance. Dans la nature ce n’est pas difficile ! Cette mesure de 1 mètre est valable lorsqu’on est statique. Pour assurer une sécurité optimale, l’accompagnateur utilisera une visière lors des explications si les conditions l’imposent. Pendant les déplacements, 2 mètres minimum pour un rythme de marche allant jusqu’à 4km/h, 5 mètres si le rythme est supérieur (6km/h). Sur ce point c’est assez facile car il y a de la place sur les chemins et on marche rarement au-delà de 4km/h.

2- Lavage des mains (ou plutôt il s’agit davantage d’une désinfection). Désinfection des mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou une solution hydroalcoolique. Chaque participant doit venir avec son matériel de manière à éviter les contacts. Lors des pauses (animations, pause boisson, etc…), les participants sont invités à se désinfecter les mains.

3- Repas et Boisson. Les repas, collations, boissons doivent être prévus de manière individuelle uniquement (sauf s’il s’agit de membres vivant dans un même foyer). Pas de repas partagé donc… On fera en sorte de maintenir la convivialité autrement !

4- Prêt de matériel. Exclu de manière générale sauf en cas d’impérieuse nécessité et dans ce cas désinfection systématique avant et après (exemple : mise à disposition de bâtons de rando pour une personne en difficulté lors de certains passages). Mais le mot d’ordre est le suivant : soyez autonome sur votre matos !

5- Composition du groupe. 10 personnes maximum, guide compris.

6- Transports. Pas de covoiturage organisé par le guide. Les lieux et horaires de RDV sont communiqués et on se retrouve sur place.

Responsabilités de chacun

1- Le guide est responsable de son groupe et il a une obligation de moyens. Cela implique que les consignes sont communiquées clairement, que la prestation est adaptée au contexte (coronavirus mais aussi à la météo, au groupe…). Aussi un kit spécial Covid19 est embarqué dans le fond de sac de l’accompagnateur (solution hydroalcoolique, masques, gants, sac poubelle, éventuellement de l’eau et du savon).

2- Les participants sont responsables de leurs faits et gestes. Ils doivent se conformer aux consignes délivrées et les prendre en compte dans leur comportement de manière à éviter toute mise en danger.

3- Concernant les enfants et adolescents. Les jeunes sont sous la responsabilité des parents et/ou des accompagnants. On sait combien il peut être compliqué de faire respecter les gestes barrière aux plus jeunes et aussi combien ces mesures vont à l’encontre des « comportements naturels » mais il est impératif que les accompagnants soient garants des consignes et de leur juste application tout au long de la prestation.

Sources et documentation

Vous trouverez ici une liste des principales sources ayant permis de mener cette réflexion et d’aboutir aux mesures indiquées ci-dessus.

Publications du ministère des sports. http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinement-lies-a-la-reprise-des-activites-physiques

Publications du gouvernement. https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Échanges avec les membres de « Circuits Nature », tous professionnels de la pleine nature. http://www.circuits-nature.com/

Échanges avec les membres du bureau et les adhérents du SNPAEE (Syndicat National des Professionnels de l’Accompagnement et de l’Éducation à l’environnement).

Publications du SNAM (Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne) : https://snam.pro/

Replier l'accordéon